|
|
|
Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
État des projets de loi à la première lecture
Loi modifiant la Loi de l’impôt sur le revenu du Nouveau-Brunswick
 
Législature :
54
Session :
4
Projet de loi no :
60
Parlementaire:
L'hon. Mesheau
Première lecture :
2002-5-31
Deuxième lecture :
2002-6-4
Comité plénier :
2002-6-4
Amendement :
Troisième lecture :
2002-6-5
Sanction royale :
2002-6-7
 
.........................................................................................................................................................................................................
Texte du projet de loi :

   Sa Majesté, sur l’avis et du consentement de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, décrète :

1               L’article 27 de la Loi de l’impôt sur le revenu du Nouveau-Brunswick, chapitre N-6.001 des Lois du Nouveau-Brunswick de 2000, est modifié par l’adjonction après
le paragraphe (1) de ce qui suit :

27(1.1)   Aux fins du calcul de l’impôt payable en vertu de la présente partie pour une année d’imposition par un particulier qui a droit à une déduction en application du
paragraphe 118.3(2) de la loi fédérale pour l’année d’imposition à l’égard d’une personne visée à ce paragraphe, il peut être déduit le montant, s’il y a lieu, par lequel

   a)       le montant déductible en application du paragraphe (1) dans le calcul de l’impôt payable de cette personne en vertu de la présente partie pour l’année d’imposition, ou qui
   serait ainsi déductible si la personne était assujettie en vertu de l’article 11 au paiement de l’impôt pour l’année d’imposition,
   
excède
   
   b)       le montant de l’impôt payable de cette personne en vertu de la présente partie pour l’année d’imposition si la personne était assujettie en vertu de l’article 11 au paiement
   de l’impôt pour l’année d’imposition, calculé avant toutes déductions en application de la présente Section, autres que les déductions visées aux articles 17 à 24 et 32.

2               L’article 29 de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

29            L’article 118.6 de la loi fédérale s’applique aux fins de la présente loi, à l’exception que tout renvoi au «taux de base pour l’année» dans cet article est présumé être un
renvoi au «taux de base pour l’année» à la définition à l’article 13.

3               L’article 30 de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

30            Lorsqu’un particulier a droit de déduire un montant en vertu du paragraphe 118.61(2) de la loi fédérale aux fins du calcul de l’impôt du particulier payable pour une année
d’imposition en vertu de la partie I de la loi fédérale, aux fins du calcul de l’impôt payable pour une année d’imposition en vertu de la présente partie par le particulier pour l’année
d’imposition, un montant qui résulte du calcul suivant peut être déduit :

                                                                                    A
                                                                                     ´
                                                                                             B
                                                                                    
                                                                                       
                                                                                           C





A             représente le taux de base pour l’année d’imposition défini à l’article 13;

B             représente le montant déduit par le particulier pour l’année d’imposition en vertu du paragraphe 118.61(2) de la loi fédérale; et

C             représente le taux de base pour l’année d’imposition défini à la loi fédérale.

4               L’article 33 de la Loi est modifié

   a)       par l’abrogation du paragraphe (3) et son remplacement par ce qui suit :

33(3)      Par dérogation aux paragraphes (1) et (2), aux fins de l’article 118.81 de la loi fédérale, comme cet article s’applique aux fins de la présente loi, lorsqu’une personne ne
résidait pas au Nouveau-Brunswick le dernier jour de l’année d’imposition, les crédits pour frais de scolarité et pour études transférés pour l’année d’imposition par la personne à
un particulier sont réputés égaux au montant qui résulte du calcul suivant :

                                                                                    A
                                                                                     ´
                                                                                             B
                                                                                    
                                                                                       
                                                                                           C





A             représente le taux de base pour l’année d’imposition défini à l’article 13;

B             représente le montant calculé par le particulier pour l’année d’imposition en application de l’article 118.81 de la loi fédérale; et

C             représente le taux de base pour l’année d’imposition défini à la loi fédérale.

   b)       par l’abrogation du paragraphe (4) et son remplacement par ce qui suit :

33(4)      Par dérogation aux paragraphes (1) et (2), aux fins de l’article 118.8 de la loi fédérale, comme cet article s’applique aux fins de la présente loi, lorsque dans une année
d’imposition le conjoint ou le conjoint de fait d’un particulier ne résidait pas au Nouveau-Brunswick le dernier jour de l’année d’imposition,

   a)       le montant pour B dans la formule à l’article 118.8 de la loi fédérale, comme cet article s’applique aux fins de la présente loi, pour le particulier pour l’année d’imposition est
   égal au montant qui résulte du calcul suivant :

                                                                                    A
                                                                                     ´
                                                                                             B
                                                                                    
                                                                                       
                                                                                           C



   où
   
   A       représente le taux de base pour l’année d’imposition défini à l’article 13;
   
   B         représente le montant calculé par le particulier pour l’année d’imposition pour B dans le calcul à l’article 118.8 de la loi fédérale aux fins du calcul de l’impôt payable du
   particulier en vertu de la partie I de la loi fédérale pour l’année d’imposition; et
   
   C         représente le taux de base pour l’année d’imposition défini en vertu de la loi fédérale; et

   b)       le montant pour C dans le calcul à l’article 118.8 de la loi fédérale, comme cet article s’applique aux fins de la présente loi, pour le particulier pour l’année d’imposition est
   égal au montant, par lequel

      (i) le montant qui serait l’impôt payable par le conjoint ou le conjoint de fait en vertu de la présente partie pour l’année d’imposition si aucun montant n’était déductible en
      vertu de la présente Section, à l’exception d’un montant déductible en application de l’article 19, 30 ou 32,

   excède

      (ii)                  le moindre

         (A)          du total de l’ensemble des montants qui peuvent être déduits en application de l’article 28 ou 29 dans le calcul de l’impôt payable par le conjoint ou le conjoint de
         fait en vertu de la présente partie pour l’année d’imposition, et
         
         (B)          du montant qui serait l’impôt payable par le conjoint ou le conjoint de fait en vertu de la présente partie pour l’année d’imposition si aucun montant n’était
         déductible en vertu de la présente Section, à l’exception d’un montant déductible en application des articles 17 à 24, 27, 30 ou 32.

5               L’article 46 de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

46            Si l’impôt est payable par un particulier en vertu de l’article 127.5 de la loi fédérale pour une année d’imposition, il doit être ajouté dans le calcul de l’impôt payable du
particulier en vertu de la présente loi pour l’année d’imposition le montant qui est le résultat du calcul suivant :

                                                                                    A
                                                                                       
                                                                                             B





A             représente le pourcentage spécifique pour l’année; et

B             représente le montant qui serait calculé en vertu du paragraphe 120.2(3) de la loi fédérale si ce paragraphe était interprété sans le renvoi à l’alinéa c) de ce paragraphe.

6               L’article 49.1 de la Loi est modifié

   a)       au paragraphe (1), par l’abrogation de la définition «particulier admissible» et son remplacement par ce qui suit :

   «particulier admissible» à l’égard d’une année d’imposition donnée, désigne un particulier, sauf une fiducie, qui réside au Nouveau-Brunswick le 31 décembre de l’année
d’imposition et comprend un particulier qui est décédé au cours de l’année d’imposition et qui était un résident du Nouveau-Brunswick le jour de son décès; (“eligible
individual”)

   b)       par l’abrogation du paragraphe (2) et son remplacement par ce qui suit :

49.1(2)   Lorsqu’un particulier admissible fait une demande, au moyen d’une formule prescrite, de réduction prévue au présent article à l’égard d’une année d’imposition et dépose
la demande avec sa déclaration de revenu pour l’année d’imposition, le particulier admissible peut déduire de l’impôt payable par ailleurs pour l’année d’imposition le montant, s’il
y a lieu, par lequel le total

   a)       du montant, arrondi au prochain dollar, qui est le résultat du calcul suivant :

                                                                                 A ´ (11 000 $ – B)

   où
   
   A       représente le taux de base pour l’année d’imposition, et
   
   B         représente le montant prescrit pour B à l’article 19,
   
   b)       du montant calculé en vertu de l’alinéa a) pour une personne qui est le proche admissible du particulier admissible pour l’année d’imposition, et
   
   c)       du montant calculé en vertu de l’alinéa a), lorsque le particulier admissible n’a pas de proche admissible pour l’année d’imposition et qu’il a droit de déduire une somme
   pour l’année d’imposition en vertu de l’alinéa 118(1)b) de la loi fédérale à l’égard d’une personne à charge admissible du particulier admissible pour l’année d’imposition,

excède

   d)       5% du montant, s’il y a lieu, par lequel

      (i) le revenu rajusté du particulier admissible pour l’année d’imposition,

   excède

      (ii)                  11 000 $.

   c)       par l’adjonction après le paragraphe (2) de ce qui suit :

49.1(2.1)                À partir du 1er janvier 2003, le renvoi à «11 000 $» au paragraphe (2) doit être interprété comme un renvoi à «12 500 $».

7               L’article 55 de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

55(1)      À partir du 1er juillet 2002, l’impôt payable par une corporation pour une année d’imposition, en vertu de la présente partie, s’établit à 14,5% du revenu imposable qu’elle a
gagné dans l’année au Nouveau-Brunswick.

55(2)      À partir du 1er janvier 2003, l’impôt payable par une corporation pour une année d’imposition, en vertu de la présente partie, s’établit à 13% du revenu imposable qu’elle a
gagné dans l’année au Nouveau-Brunswick.

8               La Loi est modifiée par l’adjonction après l’article 55 de ce qui suit :

Disposition de chevauchement corporatif
55.1(1)   Dans le présent article

   «changement de calcul de l’impôt» désigne

   a)       relativement à une corporation à laquelle l’article 57 s’applique,
   
      (i) l’édiction du paragraphe 57(1.1),
      
      (ii)                  toute modification à la présente loi qui effectue un changement à un montant exprimé en dollars qui est visé au paragraphe 57(1.1), ou
      
      (iii)                toute modification à la présente loi qui effectue un changement à un taux visé à l’article 57, ou
   
   b)       relativement à toute autre corporation, toute modification à la présente loi qui effectue un changement à un taux visé à l’article 55.

55.1(2)   Si, au cours de l’année d’imposition d’une corporation, il y a un ou plusieurs changements de calcul de l’impôt, la corporation doit calculer son impôt payable pour cette
année d’imposition conformément à ce qui suit :

   a)       la corporation doit diviser son année d’imposition en années d’imposition conceptuelles comme suit :
   
      (i) la première de ces années d’imposition conceptuelles commence le premier jour de l’année d’imposition de la corporation et prend fin le jour précédant le jour où le
      premier changement de calcul de l’impôt qui survient dans son année d’imposition prend effet;
      
      (ii)                  sous réserve du sous-alinéa (iii), une année d’imposition conceptuelle commencera chaque jour dans l’année d’imposition de la corporation où un changement de
      calcul de l’impôt prend effet et se terminera le jour précédant le jour dans son année d’imposition où le prochain changement de calcul de l’impôt prend effet; et
      
      (iii)                la dernière année d’imposition conceptuelle commence le jour où le dernier changement de calcul de l’impôt qui survient dans l’année d’imposition de la
      corporation prend effet et se termine le dernier jour de son année d’imposition;
   
   b)       la corporation doit calculer, pour chaque année d’imposition conceptuelle dans une année d’imposition de la corporation, conformément à l’article 55 ou 57, selon le cas,
   de la manière que cet article s’interprète le premier jour de cette année d’imposition conceptuelle, l’impôt que la corporation serait obligée de payer en vertu de l’article 55 ou 57,
   selon le cas, si cet impôt était calculé

      (i) sur le revenu imposable de la corporation pour son année d’imposition en entier, et
      
      (ii)                  comme si cette formulation de l’article 55 ou 57 s’appliquait tout au long de son année d’imposition en entier;

   c)       la corporation doit multiplier, pour chaque année d’imposition conceptuelle dans l’année d’imposition de la corporation, le montant déterminé pour cette année
   d’imposition conceptuelle en vertu de l’alinéa b) par la fraction obtenue en divisant le nombre de jours dans cette année d’imposition conceptuelle par le nombre de jours dans
   l’année d’imposition de la corporation;
   
   d)       la corporation doit ajouter au montant déterminé en vertu de l’alinéa c) pour la première année d’imposition conceptuelle dans l’année d’imposition de la corporation les
   montants déterminés en vertu de l’alinéa c) pour chacune des autres années d’imposition dans son année d’imposition; et
   
   e)       le montant total déterminé en vertu de l’alinéa d) représente l’impôt payable par la corporation à l’égard de l’année d’imposition de la corporation.

9               L’article 56 de la Loi est modifié

   a)       à l’alinéa (1)a), par l’abrogation de la partie précédant le sous-alinéa (i) et son remplacement par ce qui suit :

   a)       14,5% du produit

   b)       par l’adjonction après le paragraphe (3) de ce qui suit :

56(4)      À partir du 1er janvier 2003, le renvoi à «14,5%» au paragraphe (1) doit être interprété comme un renvoi à «13%».

10            L’article 57 de la Loi est modifié

   a)       au paragraphe (1)

      (i) à l’alinéa a), au passage précédant le sous-alinéa (i), par la suppression de «4%» et son remplacement par «3,5%»;

      (ii)                à l’alinéa b)

         (A)          par la suppression de «16% et son remplacement par «14,5%»;

         (B)          par la suppression de «4%» et son remplacement par «3,5%»;

   b)       par l’adjonction après le paragraphe (1) de ce qui suit :

57(1.1)   Aux fins du paragraphe (1), lorsqu’une corporation est un membre d’une société de personnes, le montant déterminé conformément à l’alinéa 125(1)a) de la loi fédérale,
relativement à une corporation pour chaque année d’imposition, est le montant qui serait le revenu de société de personnes déterminé au sens du paragraphe 125(7) de la loi
fédérale si les montants exprimés en dollars dans la description de «M» à la définition de «revenu de société de personnes déterminé» à ce paragraphe étaient interprétés comme
étant

   a)       pour le premier montant, «300 000 $» et, pour le second montant, «822 $» pour la période commençant le 1er janvier 2002 et prenant fin le 30 juin 2002,
   
   b)       pour le premier montant, «$350 000 $» et, pour le second montant, «959 $» pour la période commençant le 1er juillet 2002 et prenant fin le 31 décembre 2002, et
   
   c)       pour le premier montant, «400 000 $» et, pour le second montant, «1 096 $» pour la période commençant le 1er janvier 2003.

   c)       au paragraphe (2), par la suppression de «150%» et son remplacement par «175%»;

   d)       par l’adjonction après le paragraphe (2) de ce qui suit :

57(3)      À partir du 1er janvier 2003, les renvois à «3,5%» et «14,5%» au paragraphe (1) doivent être interprétés comme des renvois à «3%» et «13%», respectivement.

57(4)      À partir du 1er janvier 2003, le renvoi à «175%» au paragraphe (2) est interprété comme un renvoi à «200%».

11(1)      Les articles 1, 2, 3 et 4 de la présente loi sont réputés être entrés en vigueur le 1er janvier 2000.

11(2)      Les articles 5 et 8 et les alinéas 6a) et 10b) de la présente loi sont réputés être entrés en vigueur le 1er janvier 2001.

11(3)      L’alinéa 6b) de la présente loi est réputé être entré en vigueur le 1er janvier 2002.

11(4)      Les articles 7 et 9 et les alinéas 10a), c) et d) de la présente loi entrent en vigueur le 1er juillet 2002.


      
.........................................................................................................................................................................................................
Legende
* Projet de loi d'intérêt privé
** Projet de loi renvoyé au Comité permanent de modification des lois
+ Projet de loi d'intérêt public et d'initiative parlementaire
++ La motion portant que le projet de loi soit lu une deuxième fois est rejetée
+++ Ajournement du débat à la deuxième lecture
DÉCHARGE